Le week-end du match Irlande/France

Le week-end du match Irlande/France

A l’approche du match Irlande/France, de nombreuses entreprises françaises recherchaient des Français et d’Irlandais francophones pour accueillir les supporters de rugby français à Dublin, ou encore pour vendre des programmes et des produits licenciés aux abords du stade. Ces entreprises proposaient en échange de ce petit travail une rémunération d’environ 100 euros par jour, ou des places pour assister au match à l’Aviva Stadium.

Connaissant de nombreux Français et Francophones potentiellement intéressés par un petit job ou par des places de match,  j’ai pris l’initiative de mettre en relation ces entreprises avec eux.

Pour donner l’exemple et pour faciliter la coordination de cette mission, j’ai moi aussi travaillé, aux côtés des Français et Francophones embauchés par les différentes entreprises. Nous avons accueilli quelques 3500 supporters français, dès leur arrivée à l’aéroport.. Ayant déjà la chance de disposer d’une place pour le match, j’ai offert la place qui m’a été offerte par l’entreprise « Couleur Rugby » à une jeune-fille au pair qui a vécu des moments pénibles récemment en Irlande.

Après un briefing la veille au soir dans un hôtel de Dublin, nous nous sommes donc retrouvés la veille du match à l’aéroport à 8 heures du matin. Des blousons aux couleurs des entreprises nous ont étés remis ainsi que des pancartes, un plan de la ville, les noms des supporters que nous étions chargés d’accueillir et un listing des hôtels dublinois dans lesquels nous devions les déposer….

Le climat était glacial (neige, pluie, froid, rien ne nous aura été épargné les trois jours de notre mission!) et l’ambiance festive et bon enfant (la non plus, rien ne nous aura été épargné!)

Nous devions chacun attendre les supporters voyageant sur les vols qui nous avaient étés attribués, puis nous montions dans un car avec eux, nous les accompagnions à leurs hôtels et les aidions à faire leur check-in. Après cela, nous devions regagner l’aéroport pour accueillir les supporters du vol suivant.

Image 367

 

 

J’ai eu l’honneur et la chance de pouvoir accueillir Daniel Herrero à Dublin. Un homme d’une sympathie et d’une simplicité remarquable. D’autres personnalités du rugby ont voyagé sur les vols de « Couleur Rugby ».

Très vite à l’arrivée des supporters français, La Marseillaise s’est mise à résonner dans l’aéroport tout entier !

Image 368

Dans les bus, nous avons répondu aux nombreuses questions des supporters: ou boire un verre, comment rejoindre l’Aviva Stadium de leur hôtel, quels sont les endroits à visiter incontournables de Dublin ? Nous leur avons répondu chacun dans notre spécialité. Stephen, par exemple, leur a fait un compte rendu détaillé de toutes ses expériences dans les pubs et night-clubs de Dublin et avec moi ils sont désormais incollables sur le Parlement Irlandais !

Beaucoup de supporters nous ont offert des petits cadeaux (bouteilles de vin, fromage français, charcuterie française…) et nous ont proposé de les accompagner dans leurs sorties (on se souviendra de Kim qui a failli ne pas se réveiller pour aller voir le match après avoir fait la fête toute la nuit avec eux à l’hôtel Hilton de l’aéroport !).

La journée du vendredi s’est déroulée ainsi et s’est terminée fort tard, pour la plupart d’entre nous dans le dernier hôtel que nous avions rejoint.

Le samedi, certains d’entre nous se sont rendus aux abords du stade pour vendre des programmes du match et des produits dérivés. Nous autres sommes allés faire quelques emplettes dans un magasin de souvenirs ou j’ai offert des drapeaux français et du maquillage aux couleurs du drapeau français à ceux qui venaient assister au match.
Après un déjeuner rapide dans un pub aux abords de l’Aviva,  nous sommes allés au stade.

Nous étions tous habillés chaudement et heureusement. L’Irlande nous a réservé un temps pluvieux et une température qui nous a semblé polaire !

Image 369
Au Stade, une ambiance chaleureuse et survoltée ! Certains Irlandais étaient venu soutenir leur équipe dans la même tribune que nous français dans le stade ! Des banderoles « Thanks Ireland for Guiness and Kindness » ont étés déployées un peu partout par les amateurs de rugby français.
Le match s’est conclu par un match nul au grand désespoir du supporter français assis à côté de moi : « C’est dramatique, dans les pubs, on va devoir partager l’addition avec eux! ».

Image 370Après le match, nous nous sommes rendus à la Guiness Factory ou le Gravity Bar était privatisé pour un diner VIP avec des célébrités du rugby français.. Nous avons eu le plaisir de retrouver Daniel Herrero qui est revenu sur le match avec cet accent du sud qui manque tant à nos expatriés sudistes dont je fais partie ! Il a également bien voulu répondre à mes questions pour la communauté française (qui feront l’objet d’un autre article). Je lui ai montré les nombreuses réactions qu’avaient suscitées sur facebook une photo que j’avais postée de lui la veille. Il en a paru très touché et vous remercie chaudement.

Le lendemain, après un réveil que je confesse difficile, nous sommes allés dans les hôtels chercher les supporters. Certains avaient eu autant de mal que nous à se réveiller mais tous étaient d’excellente humeur et heureux de leur séjour à Dublin. Nous les avons raccompagnés et nous avons échangé nos coordonnées avec eux. Dans deux ans, c’est promis, on les reverra à Dublin pour boire une pinte !

Une dernière recommandation de Patricia (une Française qui a travaillé à nos côtés) avant le départ: « Vous serez toujours les bienvenus à Dublin. Mais pas le week-end prochain, le week-end prochain, je dors ! ».

J’ai reçu une petite carte de certains des français et francophones qui ont travaillé ce week-end sur le match de rugby : « Merci à Laurence Helaili, qui a su mouiller le maillot pendant tout le week-end pour tirer son équipe vers le haut! ».

Une belle récompense qui donne envie de tout recommencer!

Laurence Helaili

 

Ce poste a été rédigé par
Je me prénomme Laurence, je suis âgée de 27 ans. Je suis maman d'un petit garçon de neuf ans. Je vis à Dublin, en Irlande, ou je suis engagée depuis plusieurs années pour faire connaître la France en Irlande, mettre en place des échanges entre les deux pays et pour aider les Français en Irlande dans leur quotidien (recherche d'emploi, de logement ...).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.